Article intéressant paru dans la lettre "le point reflexe N°10" de Louis OTTINA, Réflexologue et Naturopathe

En naturopathie, il est important de posséder une vision globale de l'être humain, c'est-à-dire reconnaître l'interaction, l'interdépendance qui existe entre le spirituel, le mental et le physique, ce qui nous donne une définition différente de la maladie et de la santé.

 

Par exemple: nous ne soignons pas une allergie mais un allergique, nous ne soignons pas une maladie mais un malade.

 

Le facteur d'auto-guérison est une notion essentielle en naturopathie. Le thérapeute ne guérit pas, il aide, il donne les moyens au patient de s'autoguérir.

 

Nous pouvons résumer la naturopathie en disant qu'elle représente la partie médicale de l'hygiène de vie, qu'elle est un palliatif aux déficiences de l'hygiène vitale: spirituel, mental, physique.

 

Tout déséquilibre entre ces trois entités de base génère ce que l'allopathie appelle

« maladie », et que nous considérons comme dysfonctionnement organique.

 

La réflexologie, comme toutes les sciences basées sur les lois de la nature, répond à ce même principe. Elle s'intègre parfaitement dans cette vision globaliste ; étant une technique exclusivement manuelle, elle se trouve régie par les mêmes lois.

 

Cette notion d'inter­ dépendance s'applique, non seulement aux entités de base, mais également aux liquides (humeurs), aux organes, aux glandes et à toutes les cellules de notre corps.

 

Par exemple : nous ne pouvons pas avoir une mauvaise circulation veineuse sans posséder une lymphe surchargée en toxines.

 

Un dérèglement thyroïdien aura une répercussion sur l'équilibre hypophysaire, notre système nerveux et notre fonctionnement organique.

 

Nos émonctoires, «porte d'évacuation de nos toxines» sont également en inter­ relation :

- Nos reins sont en relation avec les glandes sudoripares de notre peau.

- Nos poumons sont en relation avec les glandes sébacées de notre peau.

 

Nous savons tous, qu'avec un raisonnement purement symptomatique, qu'en bloquant une manifestation au niveau de la peau (eczéma), nous pouvons générer, quelques années plus tard, de l'asthme chez un patient.

 

Nous devons toujours garder à l'esprit (loi de Hering) que la guérison va de l'intérieur vers l'extérieur, et du haut vers le bas, la maladie de l'extérieur vers l'intérieur.

 

On s'oriente de la crise aiguë vers un état chronique et la dégénérescence de notre organisme.

 

Des équipes.de chercheurs américain's 'ont pu démontrer que les vaisseaux sanguins font plus que transporter le sang. Ces derniers jouent un rôle crucial dans les premiers mois de la vie en induisant la formation des organes.

 

Le foie ne peut se développer en l'absence de cellules endothéliales qui tapissent la paroi interne de nos vaisseaux et sécrètent des facteurs de croissance. (Revue "Science et Avenir").

 

Avec cette perception des choses nous rejoignons la pensée des maîtres chinois qui nous dit: « le Tout est en tout»; de ce fait, nous ne pouvons agir sur une partie du tout sans influencer le Tout.

 

Personnellement je pense, qu'en réflexologie, appliquer mécaniquement une technique n'est pas suffisant. Le devoir d'une école est de nous transmettre la meilleure connaissance technique et théorique possible, mais la technique n'est que le support de l'essentiel, et l'essentiel seul le réflexologue peut le communiquer au patient.

 

Si nos émotions mal vécues peuvent être mémorisées dans nos tissus, dans nos cellules et induire, à plus ou moins long terme, des troubles organiques, nous pouvons également déprogrammer cela par notre travail manuel en réflexologie, en laissant agir cet amour omniprésent qui devrait nous animer.

 

Pour cela, l'attitude comportementale du réflexologue pendant la séance est primordiale. Notre séance de réflexologie peut très bien être renforcée par des plantes pouvant favoriser la désintoxication du foie.

 

Il peut être utile de conseiller des minéraux ou des oligo-éléments, qui ne sont pas seulement des substances de structure, mais aussi des catalyseurs indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, en complément des séances de réflexologie.

 

Ces compléments alimentaires peuvent combler les carences présentes et la réflexologie rétablir le bon fonctionnement métabolique. Le fait que la matière ne soit qu'une densification de l'énergie nous montre la nature relative des phénomènes.

 

En conclusion : nous percevons très bien le lien indissociable qui existe entre la naturopathie et la réflexologie, ces deux moyens thérapeutiques nous poussent à reconnaître la nature cosmique de l'Etre physique.

 

Louis OTTINA Naturopathe Réflexologue Auteur du livre « Homme Global et Hygiène Vitale 

Écrire commentaire

Commentaires: 0